Phytogénétique
Génétique des céréales

Développement de variétés de blé de printemps pour améliorer la rentabilité des producteurs du Québec et de l’Est du Canada

Résumé vulgarisé

La recherche proposée vise à développer des cultivars de blé de printemps adaptés aux zones de production de l’Est du Canada qui amélioreront le rendement net des producteurs, garantiront des grains de qualité pour les utilisateurs finaux et contribueront à la durabilité de l’environnement. Les objectifs comprennent la livraison de nouveaux cultivars de blé de printemps panifiable et de provende ayant un rendement élevé en grains, une résistance supérieure aux maladies, y compris la brûlure de l’épi, et une qualité d’utilisation finale ciblant l’industrie alimentaire pour permettre aux producteurs de l’Est de livrer leur production aux meuniers locaux.

Crédit photo : CÉROM

Résumé scientifique

La recherche proposée vise à développer des cultivars de blé de printemps adaptés aux zones de production de l’Est du Canada qui amélioreront le rendement net des producteurs, garantiront des grains de qualité pour les utilisateurs finaux et contribueront à la durabilité de l’environnement. Les objectifs comprennent la livraison de nouveaux cultivars de blé de printemps ayant un rendement élevé en grains, une résistance supérieure aux maladies, y compris la brûlure de l’épi causée par le Fusarium (FHB), et une qualité d’utilisation finale ciblant l’industrie alimentaire pour permettre aux producteurs de l’Est de livrer leur production aux meuniers locaux. Un deuxième type de blé de printemps à ultra-haut rendement convenant à l’alimentation animale sera également développé.

Plus précisément, 70% des investissements, des ressources et du temps consacrés à ce projet serviront à développer un blé panifiable amélioré, et 30% seront attribués au blé de provende. Les deux types de variétés de blé pourront s’intégrer aux rotations culturales, y compris une rotation blé-soya. La sensibilité aux changements climatiques et à l’évolution des agents pathogènes sera intégrée aux stratégies de sélection par l’utilisation de gènes conférant une résistance durable à de multiples agents pathogènes (rouille et oïdium), par des tests multilocaux et par l’amélioration de l’architecture des plantes pour augmenter l’efficacité de l’utilisation des nutriments.

La plateforme génétique pour les variétés alimentaires sera constituée des lignées récemment soutenues pour l’enregistrement : CRGB-11C.0043 et CRGB-11C.0205. Leurs défauts seront corrigés par le regroupement de gènes contre la fusariose, l’incorporation d’attributs supérieurs de résistance de la paille et de gènes de résistance durable efficaces contre de multiples maladies. Des technologies de sélection telles que l’accélération rapide des générations et la sélection assistée par marqueurs seront appliquées pour aider à mettre les cultivars sur le marché plus rapidement et plus efficacement.

Objectifs

Objectif 1 : D’ici 2023, développer des cultivars de blé de printemps ayant un rendement en grains supérieur de 5% à celui de Major (indice de rendement de 108% dans les essais d’enregistrement de 2016 à l’échelle du Québec) avec une maturité et une teneur en protéines similaires; une stature semi-naine avec une bonne stabilité à la verse; une résistance ou une résistance modérée à la fusariose et des niveaux réduits de déoxynivalénol (DON) (résistance comparable ou supérieure à celle de Major, notée MR); une résistance ou une résistance modérée à l’oïdium, à la rouille des feuilles et des tiges et à la rouille jaune. Les cultivars devront être admissibles aux grades du Canada Eastern Red Spring (CERS) wheat.

Objectif 2 : D’ici 2023, développer des cultivars de blé de printemps de provende ayant un rendement en grains de 10% supérieur à celui d’Hoffman (indice de rendement de 103,8% dans les essais d’homologation et de rendement de 2016 à l’échelle du Québec) avec une maturité similaire; une stature conventionnelle avec une bonne stabilité à la verse; une résistance ou une résistance modérée à la fusariose et des niveaux réduits de DON (résistance comparable ou supérieure à celle de Nass, cotée MR); une résistance ou une résistance modérée à l’oïdium, à la rouille des feuilles et de la tige et à la rouille jaune.

Crédit photo : CÉROM

Domaine : Phytogénétique
Spécialité : Génétique des céréales
Porteur de projet : Silvia Barcellos Rosa
Collaborateur(s) interne(s) : Michel McElroy, Tanya Copley
Collaborateur(s) externe(s) : A. Burt (AAC), B. McCallum (AAC), D. MacEachern (AAC), M. Hadinezhad (AAC), G. Telmosse (AAC), H. Randhawa (AAC)
Source de financement : Canadian National Wheat Cluster
Durée : 2018 – 2023
Culture : Blé de printemps
Pays : Canada
Régions : Centre-du-Québec, Bas-Saint-Laurent, Saguenay–Lac-Saint-Jean, Capitale-Nationale, Mauricie, Estrie, Montréal, Outaouais, Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord, Nord-du-Québec, Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Chaudière-Appalaches, Laval, Lanaudière, Laurentides, Montérégie, Montérégie Est, Montérégie Ouest, Maritimes, Ontario
Statut : En cours

Inscription à l'infolettre