Biosurveillance

Dépister et prévoir les populations d’ennemis des cultures

Dans un monde en constante évolution et soumis aux aléas des changements climatiques, la biosurveillance des cultures s’avère primordiale pour mettre en place des programmes de gestion intégrée des ennemis des cultures.

La biosurveillance consiste à identifier des facteurs de risque et à suivre l’évolution des populations d’ennemis des cultures et de leurs agents de lutte, qu’il s’agisse d’espèces locales, migratrices ou exotiques envahissantes. La biosurveillance a recours à divers outils de diagnostic et de dépistage, tels que des pièges (classiques ou automatisés), des drones et des robots, mais aussi des modèles prédictifs. Les technologies innovantes et l’intelligence artificielle permettent de fournir un diagnostic précis et précoce et d’avoir une meilleure compréhension des menaces actuelles et futures exercées par les ennemis des cultures.

La mise au point d’outils d’aide à la décision, d’outils de diagnostic et d’intervention, d’applications numériques et de modèles prévisionnels de la dynamique des populations des ennemis des cultures sont quelques exemples de projets réalisés dans cette spécialité.

2021 –2022
Porteur de projet : Julien Saguez
Collaborateur(s) externe(s) : Brigitte Duval (MAPAQ), Stéphanie Mathieu (MAPAQ), Line Bilodeau (MAPAQ), Silvia Todorova (Anatis Bioprotection), Mylène St Onge (Anatis Bioprotection), Frédéric Jean (Canopée)
Les trichogrammes sont des parasitoïdes des œufs de lépidoptères et sont souvent utilisés comme agents de lutte biologique dans plusieurs cultures fruitières et maraîchères, ainsi…

Inscription à l'infolettre