Ver-gris occidental des haricots

Ver-gris occidental des haricotsLes adultes (papillons) du ver-gris occidental des haricots, Striacosta albicosta ou « western bean cutworm » en anglais, migrent des États-Unis vers le Québec au début de l’été pour se reproduire. Dans le sud de l’Ontario, le ver-gris occidental des haricots est en mesure de compléter son cycle vital. Il est donc probable que le ver-gris occidental des haricots soit capable de compléter son cycle vital au Québec, mais cela n’a pas encore été confirmé.

Les femelles pondent leurs œufs dans les champs de maïs au stade verticille avant la sortie des croix. Lorsque le maïs atteint le stade de floraison mâle, les femelles se dirigent plutôt vers les champs de haricot. Dans le maïs, les femelles pondent leurs œufs sur la face supérieure des plus hautes feuilles des plants de maïs, le plus souvent sur la feuille étendard ou sur des feuilles qui ont encore un port dressé. Les œufs éclosent au bout d’une semaine environ. Les jeunes larves se nourrissent d’abord de la panicule mâle et des soies puis, lorsqu’elles sont assez grosses, elles creusent l’épi et se nourrissent des grains. Ces dommages constituent une porte d’entrée aux champignons pathogènes responsables des moisissures de l’épi du maïs.

Le RAP Grandes cultures effectue le piégeage des adultes du ver-gris occidental des haricots par des pièges à phéromone ce qui permet d’informer les intervenants sur la période propice au dépistage des masses d’œufs et des larves au champ.

  • Aucun communiqué