Ver-gris noir

Ver-gris noirLes adultes (papillons) du ver-gris noir, Agrotis ipsilon ou « black cutworm » en anglais, migrent des États-Unis vers le Québec au printemps pour se reproduire. À leur arrivée, les femelles pondent dans les champs présentant des mauvaises herbes ou des résidus de culture à la surface du sol. Les œufs sont pondus en masse près de la surface du sol et sur toutes les parties des plants de mauvaises herbes. Ce sont les larves qui causent des dommages aux cultures environ un mois après l’arrivée des papillons. Même si le maïs est la principale culture commerciale affectée, c’est en réalité l’une des plantes hôtes qui convient le moins à l’alimentation des larves. Les larves semblent préférer certaines mauvaises herbes (patience crépue, chénopode blanc, barbarée vulgaire et tabouret des champs) et les volontaires de céréales. Les infestations de larves surviennent de façon sporadique. Le dommage le plus typique causé par le ver-gris noir sur le maïs est l’apparition de grignotement des feuilles et de plants coupés à la base.

Le RAP Grandes cultures effectue le piégeage des adultes du ver-gris noir par des pièges à phéromone ce qui permet de déterminer la période durant laquelle les larves ont le potentiel de s’alimenter sur les cultures et ainsi d’informer les intervenants sur les périodes propices au dépistage des larves et des dommages au champ.

  • Aucun communiqué