Projets

Évaluation d’une culture-piège afin de réduire les dommages d’altises dans le canola

Couverture

Domaine : Projet-Entomologie

Chef de projet : Club Conseil Pro-vert

Collaborateurs : Agrinova, Geneviève Labrie

Site des travaux : Saguenay-Lac-St-Jean

Début : 2013 | Fin : 2015

Mots clé : altise du navet, altise des crucifères, bordure, insecticide

Problématique

L’altise du navet est devenue récemment l’espèce la plus abondante dans le canola au Québec. Depuis la mise sur pied du réseau d’avertissement phytosanitaire en 2005, les altises ont rarement causé des dommages importants dans la cultures du canola. Toutefois, depuis les dernières années, il semble que cet insecte cause de plus en plus de dommages, avec des populations qui augmentent d’année en année. L’altise du navet est moins sensible aux traitements de semence insecticides utilisés sur la semence et serait donc moins bien régulée en début de saison.  Afin de réduire l’utilisation répétée d’insecticides foliaires en début de saison, méthode de plus en plus utilisée pour lutter contre cet insecte dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean, ce projet vise à évaluer l’efficacité et la faisabilité d’utiliser une culture-piège pour lutter contre les altises. 

Objectifs

L’objectif de ce projet est de mesurer l’efficacité d’une culture piège contre les altises dans la culture du canola et valider si cette stratégie peut être portée à grande échelle afin de réduire la surface à dépister et à traiter en cas d’infestation. La culture-piège consiste en une bande de canola semée 7 à 10 jours plus tôt que le centre du champ, et de pulvériser un insecticide foliaire seulement sur cette bande lorsque le seuil d’intervention de 25% de défoliation (entre le stade cotylédon et 5 feuilles) est atteint.