Projets

Effet des bandes alternées sur les insectes ravageurs du blé en régie biologique

Domaine : Projet-Entomologie

Chef de projet : Geneviève Labrie

Collaborateurs : E. Lucas (UQAM), Club Bioaction

Site des travaux : Les Cèdres

Début : 2009 | Fin : 2012

Mots clé : cécidomyie orangée du blé, Platygastridae, rendement, strip cropping, orange wheat blossom midge

Résumé

L’objectif du présent projet était d’évaluer l’effet des bandes alternées de 18 m et 36 m de large de blé, soya et maïs sur la dynamique des ravageurs du blé et de leurs ennemis naturels. Ces largeurs sont compatibles avec l'équipement moderne de la ferme et sont comparées avec des grands blocs de 180 m de large (témoins). Les objectifs spécifiques étaient:

  • d’évaluer l'attirance de certains ravageurs du blé pour les bandes alternées en comparaison avec des grands blocs en début de saison;
  • de suivre l’évolution des populations des pucerons du blé (4 espèces), de la cécidomyie orangée du blé, de la mouche de Hesse et de la légionnaire uniponctuée ainsi que de leurs ennemis naturels durant l’été dans les bandes, comparé à des grands blocs;
  • d’évaluer le mouvement des coccinelles entre les bandes de blé, soya et maïs, principalement lorsque les bandes de blé sont récoltées;
  • d'évaluer les effets à moyen terme des bandes alternées sur le rendement du blé.

Lors des deux années d’étude, plusieurs ravageurs secondaires étaient plus abondants dans les blocs témoins que dans les bandes alternées. La cécidomyie orangée du blé, le ravageur principal observé dans le blé au Québec, n’a toutefois pas été affecté par l’aménagement en bandes alternées. Plusieurs ennemis naturels étaient plus abondants dans les bandes alternées, principalement de 18m, en 2009 ou 2010, notamment les coccinelles, les punaises et les guêpes parasitoïdes. La dispersion des coccinelles ne semble pas facilitée par le système en bandes alternées. Les rendements étaient similaires entre les bandes alternées et les grands blocs de 180m de large.