Projets

Validation de l’outil « Aphid advisor » sous les conditions québécoises

Couverture

Domaine : Projet-Bio-surveillance

Chef de projet : Annie-Ève Gagnon

Collaborateurs : RAP

Site des travaux : Plusieurs sites au Québec

Début : 2013 | Fin : 2014

Mots clé : puceron, soya, champignons, entomopathogènes, ennemis, naturels, seuil, intervention

Problématique

Depuis 2011, un nouvel outil développé en Ontario est disponible pour les producteurs de soya, le « Aphid advisor ». Cet outil, disponible sur différentes plateformes pour téléphones intelligents, assiste les producteurs lors du dépistage de ce puceron. Sa particularité réside dans sa capacité à intégrer l’impact des ennemis naturels sur les populations du ravageur. Ainsi, en plus d’intégrer le nombre de pucerons dénombrés sur 10 plants de soya, le dépisteur y ajoute le nombre de coccinelles, de parasitoïdes (pucerons momifiés), de punaises prédatrices, de syrphes, de cécidomyies et de chrysopes. L’utilisation de cet outil offre de nombreux avantages (précision, rapidité, mobilité), mais encore faut-il que l’outil soit bien adapté à nos conditions qui prévalent au Québec. Un outil d’aide à la décision adapté au Québec facilitera grandement l’adoption de la gestion intégrée chez les producteurs de soya et permettra de réduire les applications de pesticides dance cette culture.

Objectifs

L’objectif de ce projet est de valider l’efficacité de l’outil « Aphid advisor » à déterminer les conditions nécessitant un traitement phytosanitaire pour limiter les pertes économiques dues à la présence du puceron du soya, sous les conditions québécoises.