Projets

Impact du paysage agricole sur la dynamique d’infestation du puceron du soya

Couverture

Domaine : Projet-Entomologie

Chef de projet : Geneviève Labrie

Collaborateurs : Éric Lucas, chef du projet (UQAM) François Meloche (AAC-CRECO) C. Parent (MAPAQ) P. Filion (MAPAQ) André Rondeau (MAPAQ)

Site des travaux : Normandin

Début : 2012 | Fin : 2012

Mots clé : spya

Objectifs

Globalement, le projet devrait permettre une gestion plus efficace du puceron du soya. Les résultats pourront être utilisés comme outil d’aide à la décision plus précis pour le RAP, afin de déterminer les secteurs à surveiller. Une surveillance des sites plus à risque permettra une détection précoce des pucerons et un contrôle du puceron du soya adéquat et économique.

Une meilleure connaissance de l’influence du paysage sur les infestations du puceron du soya et sur les populations d’ennemis naturels apportera un outil d’aide à la décision aux producteurs et conseillers agricoles, ce qui leur permettra de faire un choix éclairé quant à la stratégie phytosanitaire à adopter en cas de croissance rapide des populations. Cela permettra de limiter l’usage des insecticides dans certaines régions moins colonisées par les pucerons du soya et/ou dans les régions où les ennemis naturels sont plus présents.

Une meilleure connaissance de l’influence du paysage sur les infestations de puceron du soya peut permettre de réduire l’utilisation d’insecticides, réduisant par le fait même les coûts de production pour les producteurs. Il faut ajouter que la production d’un soya sans pesticide constitue une plus-value potentielle pour certains marchés.

Peu d’études ont évalué l’effet du paysage agricole sur les infestations de ravageurs. Au Québec, c’est la première étude qui se penche sur l’impact du paysage agricole sur le puceron du soya. Cette approche originale permettra d’obtenir des résultats qui pourraient générer des recommandations à grande échelle sur l’aménagement du paysage agricole en vue de réduire les infestations de ravageurs et de limiter l’utilisation d’insecticides, néfastes pour l’environnement et la santé humaine

Réalisations

Les objectifs du projet de recherche sont : d’analyser les infestations passées du puceron du soya depuis 2003 selon le paysage de la Montérégie (% de boisés, d’occupation du sol) à l’aide de données de dépistage récoltées par le Réseau d’Avertissement Phytosanitaire (RAP) et des cartes géoréférencées de la base de données territoriales agricoles de la Financière agricole (2003 à 2009); d’analyser la dynamique de population du puceron du soya lors d’infestations futures durant les étés 2010 à 2012 ainsi que de l’abondance et de la diversité des ennemis naturels et des hôtes hivernaux (nerprun); de formuler des recommandations selon les résultats obtenus.

Le projet permettra d’établir :

  1. une corrélation entre l’arrivée et la dynamique du puceron du soya et la composition du paysage;
  2. une corrélation entre l’arrivée et la dynamique du puceron du soya et la composition du paysage;
  3. une corrélation entre l’abondance des ennemis naturels et la composition du paysage.