Projets

Effet des bandes alternées sur la dynamique des insectes ravageurs du blé et de leurs ennemis naturels

Domaine : Projet-Entomologie

Chef de projet : Geneviève Labrie

Collaborateurs : Éric Lucas (UQAM), A. Weil (Club BioAction)

Site des travaux : Les Cèdres, autre site en Montérégie

Début : 2009 | Fin : 2010

Mots clé :

Objectifs

Évaluer les effets des bandes alternées comme méthode préventive de lutte contre les insectes ravageurs en agriculture afin d'assurer le développement et la rentabilité de ce secteur.

Réalisations

L’échantillonnage des insectes s’est déroulé du 26 mai au 1 août 2009. Des pièges collants et des pièges à phéromones de cécidomyie orangée du blé étaient changés chaque semaine dans les 6 parcelles de blé (2 bandes de 18m, bandes de 36m et blocs de 180 de large x 1km de long). Le filet-fauchoir a été utilisé sur 18 stations/parcelles et les insectes ramenés au laboratoire de lutte biologique de l’UQAM pour identification. Plus de 35 000 insectes ont été identifiés, au morphotype et à l’espèce lorsque possible. Il n’y avait pas de différence dans le nombre total d’insectes ravageurs dans les bandes alternées ou dans les blocs. Par contre, le nombre de guêpes parasitoïdes, ennemis naturels des pucerons et d’autres ravageurs, était plus élevé dans les bandes alternées.

Dans chaque parcelle, 20 épis de blé ont été décortiqués et le nombre de larves de cécidomyie orangée du blé a été dénombré. Il y avait trois fois moins d’épis infestés par les larves de cécidomyie orangée du blé dans les bandes alternées de blé de 18m et 36m de large que dans les grands blocs de 180m de large. Le rendement de chaque parcelle a été évalué par capteur de rendement et validé par pesées, avec trois réplicats pour chaque parcelle. Les rendements moyens dans le blé ont été de 3,65, 3,54 et 3,33 t/ha dans les bandes de 18m, 36m et les grands blocs respectivement.