Projets

Détection et répartition de la folle avoine et de la petite herbe à poux résistantes à des herbicides au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Montérégie

Couverture

Domaine : Projet-Malherbologie

Chef de projet : Marie-Édith Cuerrier

Collaborateurs : Anne Vanasse (U. Laval); Marie-Josée Simard (AAC); Danielle Bernier (MAPAQ); Gilles D. Leroux, (U. Laval); Michel Tremblay (Crop Life Québec)

Site des travaux : Saguenay–Lac-Saint-Jean et Montérégie (Est et Ouest)

Début : 2014 | Fin : n/d

Mots clé : folle avoine, petite herbe à poux, résistance aux herbicides, groupe 1, groupe 2

Problématique

Depuis le début des années 1980, un nombre grandissant de mauvaises herbes résistantes aux herbicides a été confirmé au Québec. À partir des années 2000, la petite herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia) résistante aux herbicides inhibiteurs de l'acétolactate synthase (ALS) (groupe 2) a été retrouvée à maintes reprises. En Montérégie seulement, neuf cas ont été confirmés (saison 2013 incluse). En 2012, la présence de folle avoine (Avena fatua) résistante aux herbicides inhibiteurs de l'acétyl CoA carboxylase (ACC) (groupe 1) a été confirmée pour la première fois au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Au total, quatre cas sont maintenant confirmés (saison 2013 incluse). D'autres espèces ont également démontré de la résistance aux herbicides mais ces deux dernières serviront d'espèces modèles dans le cadre du présent projet. Jusqu’à maintenant, les cas rapportés l’ont été sur une base volontaire seulement. Aucun inventaire précis n'a été réalisé au Québec pour mesurer l'importance de cette problématique; le nombre de cas étant possiblement sous-estimé. Pourtant, la détection à un stade précoce du développement de la résistance permet de limiter les conséquences reliées à cette problématique (p. ex. : perte d’efficacité des herbicides, pertes de rendement, contamination d’autres champs, augmentation de la banque de graines, etc.). Face à ce constat, différentes initiatives ont été mises en œuvre pour sensibiliser les gens du milieu et pour se doter de priorités cibles. Parmi ces initiatives, notons l'Enquête et le Forum d'échanges sur la résistance des ennemis des cultures aux pesticides, au cours desquels la réalisation d’un inventaire des organismes résistants aux pesticides a été recommandée. 

Objectifs :

  1. Détecter et inventorier la présence de folle avoine (région du Saguenay–Lac-Saint-Jean) et de petite herbe à poux (région de la Montérégie) résistantes aux herbicides du groupe 1 et 2, respectivement;
  2. Documenter les cas de résistance répertoriés afin d'en établir les causes potentielles;
  3. Outiller les producteurs pour lesquels des cas de résistance ont été confirmés par des moyens de gestion de la résistance.