Projets

Méthodes de lutte intégrée contre la tipule des prairies

Couverture

Domaine : Projet-Entomologie

Chef de projet : Geneviève Labrie

Collaborateurs : Annie-Ève Gagnon (CÉROM), MAPAQ, Clubs conseils, FPCCQ

Site des travaux : Bas St-Laurent, Chaudière-Appalaches, Estrie

Début : 2014 | Fin : n/d

Mots clé : Tipula paludosa, rotation, travail de sol, seuil d’intervention, cultures fourragères, céréales, maïs, sarrasin, European cranefly

Problématique

La tipule des prairies, Tipula paludosa Meigen, est un insecte ravageur observé pour la première fois au Québec en 2002 dans terrains de golf. Au printemps 2008, de nombreux champs de céréales, canola et fourrages ont été ravagés par les larves de tipules en Chaudière-Appalaches et en Estrie. Les enquêtes subséquentes par le CÉROM et le Réseau d'avertissements phytosanitaires ont permis de découvrir cet insecte dans trois autres régions, Bas-St-Laurent, Capitale Nationale et Centre-du-Québec. Les dommages aux cultures dépendent des conditions climatiques durant l'automne et au printemps, ceux-ci étant plus importants lorsque l'automne a été pluvieux et le printemps plus frais. Aucune méthode de lutte n'est disponible pour contrôler ce ravageur, qui cause des dommages importants régulièrement. Des essais préliminaires  ont permis de montrer que le hersage en surface pourrait être efficace pour réduire les populations de ce ravageur. Toutefois, le nombre de passages et le moment propice pour effectuer le travail de sol ne sont pas connus. La rotation des cultures pourrait aussi être une méthode efficace, le sarrasin, le maïs et le soya s'étant montrés des cultures moins vulnérables en laboratoire. Ces cultures doivent être maintenant testées en champ. La combinaison de ces méthodes serait aussi à tester.

Objectifs

  1. Déterminer les paramètres et l'efficacité de cultures de rotation moins vulnérables pour réduire les populations de tipule.
  2. Déterminer les paramètres et l'efficacité du travail de sol pour réduire les populations de tipule des prairies.
  3. Valider les seuils d'intervention contre la tipule des prairies dans les céréales, le maïs, le soya et le sarrasin.