Projets

Évaluation de l’impact des traitements de semences néonicotinoïdes sur les ravageurs du semis et les paramètres agronomiques du maïs au Québec

Couverture

Domaine : Projet-Entomologie

Chef de projet : Geneviève Labrie

Collaborateurs : Gilles Tremblay, Annie-Ève Gagnon, Sylvie Rioux (CÉROM), A. Vanasse (U. Laval), MAPAQ, Clubs-conseils

Site des travaux : 7 régions du Québec

Début : 2013 | Fin : n/d

Mots clé : néonicotinoïdes, vers fil-de-fer, mouche des semis, hannetons, maïs, type de sol, travail de sol, rotation, facteurs de risques, wireworms, seed treatments, neonicotinoids

Problématique

Les traitements de semence insecticides de la famille des néonicotinoïdes sont présentement utilisés sur la majorité des superficies semées en maïs, soya et canola, totalisant plus de 500 000 ha au Québec. Ces produits se sont révélés toxiques pour les abeilles, avec des mortalités importantes observées durant la période des semis aux printemps 2012 et 2013, corrélées avec la présence de ces produits dans les abeilles mortes (Samson-Robert et al. 2013). De plus, l’échantillonnage dans 16 cours d’eau au Québec a permis de démontrer que les néonicotinoïdes étaient détectés dans 100% des échantillons, à des concentrations parfois très élevées (Giroux, 2013). Un projet de recherche effectué sur 25 champs de maïs-grain en Montérégie-Est et Ouest en 2012 et 2013 a démontré que, même en présence de vers fil-de-fer et de mouche des semis parfois au-dessus des seuils d’intervention, aucune différence significative de rendement n’a pu être observée entre les parcelles traitées et non traitées (Labrie et al. 2013). Plusieurs paramètres n’ont cependant pas pu être évalués dans ce projet vu l’ampleur des coûts liés à ce genre de projet de recherche. L’utilité des néonicotinoïdes sur l’ensemble des superficies de grandes cultures au Québec doit être documentée afin d’établir les conditions d’utilisation. Il faut toutefois identifier les facteurs de risques liés aux ravageurs des semis afin que les producteurs puissent utiliser des semences traitées aux néonicotinoïdes seulement lorsque c’est nécessaire. Différents paramètres comme les précédents culturaux ou le type de travail de sol peuvent influencer l’abondance et les dommages des ravageurs des semis. Aucune étude au monde n’a toutefois comparé ces différents paramètres sur l’ensemble des ravageurs des semis dans le maïs. 

Objectifs

Évaluer l’impact des semences de maïs grain traitées aux néonicotinoïdes sur l’abondance et les dommages des ravageurs des semis, sur l’abondance des vers de terre et autres organismes bénéfiques, ainsi que sur le rendement du maïs-grain.