Projets

Portrait des maladies racinaires dans le soya en Montérégie-Est et Ouest

Couverture

Domaine : Projet-Phytopathologie

Chef de projet : Joëlle Blouin (Club Conseil Les Patriotes)

Collaborateurs : Yvan Faucher et André Rondeau (MAPAQ); Sylvie Rioux, Louise O'Donoughue et Annie-Ève Gagnon (CÉROM); Sylvie Thibodeau (CAE de la rivière du Bassin Laguerre)

Site des travaux : Université Laval (labo) et CÉROM-Québec (labo)

Début : 2014 | Fin : n/d

Mots clé : inventaire, maladies, racines, soya, Phytophthora, Rhizoctonia, Pythium, Fusarium

Problématique

Les racines sont la porte d’entrée des nutriments et de l’eau nécessaires à une bonne croissance et à l’obtention des rendements optimums. Il est trop facile de blâmer la fertilisation comme facteur limitant la croissance. Des racines malades, peu importe la fertilité du sol, ne pourront subvenir aux besoins de la plante et affecteront les rendements. Depuis plusieurs années, nous observons une stagnation du rendement moyen dans le soya au Québec, ce qui réduit la compétitivité du secteur et la rentabilité des entreprises agricoles. Les maladies racinaires passent trop souvent inaperçues à la suite d’une diminution de rendement non investiguée. L’aspect physique du sol, tel la compaction et le mauvais égouttement, de même qu’une rotation trop courte peuvent avoir un impact majeur sur ces maladies.

Objectifs

  • Ce projet permettra d’identifier les maladies racinaires présentes dans les champs de soya du sud de la province susceptibles d’en réduire le rendement

  • Il permettra également d’identifier les facteurs favorisant ces maladies afin de sensibiliser les producteurs à utiliser des moyens pour réduire l’incidence de ces maladies comme par exemple améliorer la qualité des sols et planifier de meilleures rotations de culture, des actions qui sont à la base du développement durable en agriculture.

  • Ultimement le projet servira d’outil de sensibilisation à l’importance de diminuer l’impact de ces maladies.