Projets

Évaluation d'insecticides biologiques et à faible risque pour lutter contre la tipule des prairies

Couverture

Domaine : Projet-Entomologie

Chef de projet : Geneviève Labrie

Collaborateurs : n/d

Site des travaux : n/d

Début : 2015 | Fin : n/d

Mots clé : tipule

Problématique

La tipule des prairies, Tipula paludosa Meigen, est un insecte exotique envahissant observé pour la première fois dans les grandes cultures et les cultures fourragères au Québec en 2008, en Chaudière-Appalaches et en Estrie. Depuis ce temps, l’insecte a été observé dans trois régions additionnelles, le Bas-St-Laurent, la Capitale-Nationale et le Centre-du-Québec. Cet insecte a le potentiel de s’installer dans d’autres régions au nord et au sud du fleuve St-Laurent, il n’est donc pas à exclure dans les années futures d’autres observations et dommages par cet insecte. C’est l’insecte qui requière présentement le plus de dédommagements financiers par la Financière agricole, avec plus de 220 avis de dommages reçus depuis 2008. Des centaines de producteurs sont aux prises avec cet insecte, causant des pertes économiques importantes dans plusieurs de leurs champs. Cet insecte est particulièrement friand des graminées et des céréales, mais s’attaque aussi dans une moindre mesure au canola, maïs, soya, fraises, choux. Il existe des insecticides au Québec pour lutter contre la tipule des prairies dans les golfs et les gazons (MERIT®, QUALI-PRO® imidaclopride (imidaclopride), ARENA® (clothianidine)). Toutefois, aucun insecticide n’est homologué dans les grandes cultures. Des applications de chlorpyrifos ont été répertoriées chez des producteurs aux prises avec la tipule. Ce produit n’est pas homologué contre cet insecte et présente des risques pour la santé environnementale et humaine. Des essais d’insecticides effectués par le Dr. Peck dans l’État de New York aux États-Unis ont démontré que le chlorantraniliprole était un produit efficace contre la tipule des prairies. Le CORAGEN® (m.a. chlorantraniliprole) est déjà homologué dans les cultures fourragères, le maïs, les céréales et le canola et est efficace contre les vers gris et plusieurs chenilles. Ce produit pourrait donc être un produit efficace contre la tipule des prairies, avec un impact moins important sur la santé environnementale et humaine. D'autres produits biologiques, tels le Grandevo (Chromobacterium subtsugae strain PRAA4-1T) et le Success 480 SC (spinosyne A et D), sont homologués contre différents insectes (légionnaire, vers gris-noir, pyrale du maïs) similaires en taille à la tipule des prairies. Des essais de ces trois différents produits seront conduits chez deux producteurs dans des céréales au printemps et en automne à différentes doses afin d'identifier la dose efficace contre la tipule des prairies et le meilleur moment d'application. Une évaluation des coûts sera aussi effectuée afin d'identifier le meilleur produit pour lutter contre ce ravageur.

Objectifs

Aucun insecticide n'est homologué pour lutter contre la tipule des prairies en grandes cultures au Québec. L'objectif de ce projet est d'évaluer l'efficacité du chlorantraniliprole, du Grandevo et du Success contre la tipule des prairies. Ce projet nous permettra de générer des données d'efficacité des différents produits dans les céréales, ce qui permettrait aux compagnies d'ajouter le nom de l'insecte sur l'étiquette de produit, vu que les données de résidus ont déjà été déterminées pour le CORAGEN et le Grandevo. Ce projet répond à l'objectif de réduction des risques et de l'usage des pesticides puisque le produit principal visé, le CORAGEN, est déjà identifié comme un produit à faible risque environnemental (IRE = 91; IRS = 4) et que les deux autres produits sont utilisés comme biopesticides. Il est primordial de trouver un insecticide efficace pour lutter contre ce ravageur vu l'utilisation inadéquate d'autres produits plus nocifs pour l'environnement et la santé humaine. Le CORAGEN serait aussi un produit abordable (entre 52 et 78$ l'hectare), permettant aux producteurs de limiter les pertes économiques tout en restant rentable.