Infrastructures

Batiments du CÉROM

Les infrastructures permettront d’élargir l’équipe de recherche et d’accroître la production du CÉROM, mais elles permettront également de susciter de nombreuses collaborations avec les centres de recherche universitaires, gouvernementaux et privés.

Un investissement de 11,7 millions $

Les nouvelles infrastructures du CÉROM ont été financées conjointement par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation pour 7,3 millions $ et par la Fédération des producteurs de cultures commerciales du Québec pour 4,4 millions $.

Terrains, bâtiment et équipements

Le bâtiment du CÉROM utilise la géothermie comme source d’énergie pour le chauffage et la climatisation, ainsi qu’un mur solaire pour réchauffer l’air de renouvellement. Les infrastructures du CÉROM sont composées des éléments suivants :

  • un fonds de terre de 200 hectares d’argile St-Urbain entièrement drainés et nivelés

  • des bureaux, des salles de réunion et des laboratoires (800 mètres carrés)

  • un bâtiment de services (900 mètres carrés) comprenant une salle de cabinets de croissance, une salle d’empotage, des laboratoires multifonctions, des chambres froides, de congélation et de conservation des semences, des salles de réception-séchage, de criblage, de broyage et de stockage des grains

  • des ateliers, remise d’équipements et salle de pesticides (600 mètres carrés)

  • des salles d’électricité et de mécanique (environ 200 mètres carrés)

  • des serres comprenant deux grands compartiments et quatre petits compartiments (500 mètres carrés au total)

  • un banc d'essai pour les pesticides

  • des équipements de recherche.

Complexe scientifique

Suite à une entente avec le MAPAQ, le CÉROM dispose d'un espace de bureaux et d'un laboratoire de phytopathologie au Complexe scientifique de Sainte-Foy. Le CÉROM peut également utiliser de nombreux équipements spécialisés du Complexe selon leur disponibilité.