Annie-Ève Gagnon, Ph.D., biosurveillance des cultures

Annie-Éve GagnonPossédant un doctorat en entomologie de l’Université Laval, Mme Gagnon a développé une expertise en biologie moléculaire et en lutte biologique. Elle a également travaillé au sein d’Ouranos sur l’impact des changements climatiques sur la phytoprotection. Au CÉROM, elle oriente ses recherches vers la compréhension de la dynamique des populations des ennemis des cultures et le développement d’outils de diagnostic.

Chercheuse : Biosurveillance des cultures
T : 450 464-2715 #243  |  F : 450 464-8767  |  annie-eve.gagnon@cerom.qc.ca

Couverture

Évaluation de l’impact des traitements de semences néonicotinoïdes sur les ravageurs du semis et les paramètres agronomiques…

Les traitements de semence insecticides de la famille des néonicotinoïdes sont présentement utilisés sur la majorité des superficies semées en maïs, soya et canola, totalisant plus de 500 000 ha au Québec...

Couverture

Méthodes de lutte intégrée contre la tipule des prairies

La tipule des prairies, Tipula paludosa Meigen, est un insecte ravageur observé pour la première fois au Québec en 2002 dans terrains de golf. Au printemps 2008 ...

Couverture

Intégration du modèle fusariose au RAP

Le Réseau d’Avertissements Phytosanitaires (RAP) produit à chaque année des avertissements phytosanitaires pour évaluer le risque de la fusariose de l’épi dans la culture du blé.

Couverture

Essais de pièges de capture pour la légionnaire uniponctuée

Le réseau de surveillance de la légionnaire uniponctuée (Mythimna unipuncta), un papillon migrateur, est en place depuis le début des années 80 au Québec. Bien que cet insecte soit connu...

Couverture

Compréhension de la dynamique des populations de la légionnaire uniponctuée

Le réseau de surveillance de la légionnaire uniponctuée (Mythimna unipuncta), un papillon migrateur, est en place depuis le début des années 80 au Québec. Bien que cet insecte soit connu...

Couverture

Impact des fongicides et des traitements de semences dans le soya sur l’incidence des maladies, des insectes ravageurs et…

Au Québec, plus de 500 000 ha de grandes cultures sont traités avec des insecticides de semence de type néonicotinoïde (imidaclopride, clothianidine, thiamétoxame) ...